top of page
Archéologies contemporaines, exposition Archéo Plastie,  Soulac sur Mer 2021-2022

           Archéologie contemporaine

ArchéoPlastie exposition au Musée d'art et d'archéologie du musée de Soulac sur Mer 2020-2022
expo soulac 2 2021_edited.jpg
expo soulac 1 2021_edited_edited.jpg
expo soulac 2021.JPG
Fiction muséale,2020, Archivages I, 2014
Exposition Archéo Plastie
Musée d'art et d'archéologie de Soulac sur Mer.2020-2022
DSC_0197.jpg

Reproduction d’une  gargoulette retrouvée sur les côtes sud de l’Aquitaine, et recouverte d’une patine bronze,  dans les ateliers Nourisson, Gironde. 64 tirages.

La pièce présente un éventrement au niveau de la panse, et un écrasement au niveau du goulot, on remarque un motif décoratif floral en bas-relief  sur le corps de l’objet.

L’objet original a longtemps été répertorié comme un objet datant de l’Antiquité romaine, les recherches récentes ont permis de révéler, grâce à de nouvelles analyses chimiques du matériau une datation beaucoup plus récente. Cet objet est effectivement composé de polymère, composé chimique apparu au début du XXème siècle avec l’essor de l’industrie pétrochimique. Cette gargoulette a été datée de la fin du XXème siècle, or l’on sait que cet objet n’était plus utilisé dans le sud de la France depuis les années 1950. Un doute persiste donc quant à la forme qui relève plutôt  du XIXème siècle. L’anachronisme de cet objet reste encore inexpliqué à ce jour. Les dernières recherches, n’ont en effet  pas permis de comprendre comment un polymère pouvait préserver la fraîcheur de  l’eau ou du vin contenu  dans cette cruche, fonction pourtant initiale de la gargoulette.

Gargoulette, 2015-2016
Moulage d'un déchet plastique en plâtre patiné faux bronze,  texte .
le monde des objets 2012.jpg
Le monde des objets, 2012
moulage cire d'un déchet plastique.
Vue de l'exposition, Archéologie contemporaine,
Halle des Chartrons, Bordeaux, 2013.
fiction_muséale_2.jpg
Fiction muséale II, 2013
déchets plastiques sur socle, 180X160cm
accords perdus vert 2010.jpg
Accords perdus, 2011-2014
déchets plastiques sur bois peint,160X60
Archéologies contemporaines, l'anthropoc

Ensemble de contenants polymères plus ou moins altérés  datés du début du XXIème siècle et retrouvés sur le littoral aquitain. On remarque sur un de ces vestiges des traces de dents qui peuvent évoquer celle d’un baliste, poisson (lat. PISCIS) qui pouvait mesurer une soixantaine de centimètres et était doté d’une mâchoire puissante aux incisives très marquées. Les études ichtyologiques de l’époque nous indiquent que les objets plastiques dans les mers étaient colonisés par des bactéries et des algues, ces objets produisaient donc à leur tour l’odeur de ces cyanobactéries constituant ainsi un leurre pour la faune marine.

Au delà des informations sociales et culturelles qu’ils révèlent, ces vestiges de l’ère anthropocène nous renseignent également sur l’impact environnemental qu’ils ont eu ce sur la faune marine. On a pu retrouvé des résultats de recherche daté du début de cette période  indiquant que ces fragments étaient directement responsables de la mort de près d’un million d’oiseaux par an, une centaine de milliers de mammifères marins et d’innombrables poissons.

L'anthropocène I, 2022
Déchets plastiques sur bois peint.30X30cm

Promouvoir
la croissance

Archéologie du devenir, 2020,
Site archéologique de Plassac, Gironde

Archéologies contemporaines, Archéologie du devenir, site archeologique, villa gallo romai
bottom of page